Cela fait maintenant un mois que j’utilise de plus en plus la plateforme Windows Azure de Microsoft au travers de mes activités professionnelles. J’ai été très séduit par le service Windows Azure Websites qui permet de créer un site web en quelques clics. On obtient des accès pour des déploiements FTP ou Web Deploy et le tour est joué. De plus, la configuration est très simple et rapide. On commence sur un environnement mutualisé et en quelques actions, il est possible de passer en environnement dédié, voir sur une machine plus puissante en encore de multiplier le nombre d’instances disponibles de votre site pour répartir les charges en cas d’affluence. Cependant, un autre élément a attiré mon attention, à savoir que ce service supporte .NET Framework 2.0/4.0 mais aussi PHP 5.3. Il ne m’en fallait pas plus que pour tenter de migrer mon blog WordPress sur la plateforme Azure et c’est au travers de ce tutoriel que je vais tenter de vous expliquer les étapes à suivre pour effectuer ce type de migration.

Etape 1 – Création du site web sur Azure

Tout d’abord, vous allez devoir créer un nouveau site web au travers de la galerie. Cette galerie propose des solutions web pré-packagée que vous allez pouvoir déployer en quelques clics comme DotNetNuke, Joomla!, phpBB mais surtout WordPress !

Step01

Step02

Une fois WordPress sélectionné, vous allez devoir configurer votre installation en indiquant l’url via laquelle le blog sera accessible ainsi que la db MySQL à créer.

Step03

Step04

Et c’est tout pour la création de votre blog sur Azure. Le site va ensuite passer par les états “Creating”, “Deploying” et enfin “Running”. Une fois ce dernier état atteint, votre blog est opérationnel via l’url que vous avez spécifiez, à savoir http://votrenom.azurewebsites.net/

Step05 Step06 Step07

Etape 2 – Accès au blog via FTP

Les Windows Azure Websites proposent de très facilement créer les credentials permettant de se connecter avec un client FTP et ainsi avoir un contrôle sur les fichiers déployés.

Pour cela, il suffit de sélectionner votre site sur la plateforme Windows Azure et sur la page Dashboard, vous devez sélectionner “Reset Deployment Credentials” où vous aurez la possibilité d’initialiser l’identifiant et le mot de passe vous permettant de vous connecter via FTP.

Sur cette même page, vous verrez aussi l’adresse du FTP sous le libellé “FTP HOSTNAME”.

Step08

Step09

Etape 3 – Installer le Pack Langue FR de WordPress

Malheureusement, le WordPress installé par la plateforme Windows Azure est en anglais, si vous désirez utiliser la version française, il va vous falloir déployer les fichiers nécessaires.

Une fois l’accès FTP correctement configuré, vous allez pouvoir télécharger le pack de langue FR sur votre serveur.

Vous trouverez le pack français via ce lien.

Il vous faudra ensuite vous connecter sur le serveur du site web Azure via un client FTP et vous rendre dans le dossier “site\wwwroot\wp-content\languages\” pour y copier le pack langue FR.

image

Il vous reste à présent à modifier le fichier “wp-config.php” qui se trouve dans le dossier “site\wwwroot\” et remplacer la ligne suivante :

define (‘WPLANG’, ”);

Par la langue que vous voulez utiliser :

define (‘WPLANG’, ‘fr_FR’);

Etape 4 – Migration de vos données et configuration

WordPress propose un système d’export de vos données à savoir les articles et les pages.

L’option est accessible le panneau d’administration dans le menu “Outils \ Exporter”. Vous récupérerez ainsi un fichier XML sur votre ordinateur.

image

Sur Azure, rendez-vous dans le panneau d’administration dans le menu “Outils \ Importer” afin d’effectuer l’opération inverse en utilisant le fichier précédemment téléchargé.

Pour ce qui est de la configuration du blog, les extensions et les thèmes, il vous faudra réinstaller ces éléments manuellement. Il existe surement des outils pour simplifier ces tâches mais personnellement, ça m’a pris 30 minutes pour ton reconfigurer correctement le nouveau blog.

Etape 5 – Utiliser votre nom de domaine

Le site que vous avez créé via la plateforme Windows Azure vous permet d’utiliser une URL de ce type : http://votrenom.azurewebsites.net/

Si vous avez un nom de domaine chez un fournisseur (comme par exemple OVH ou Register.com), vous avez la possibilité de rediriger votre nom de domaine vers votre site web Azure.

Pour cela, il vous faut vous rendre sur le panneau d’administration de votre fournisseur au niveau de la configuration DNS et de créer un enregistrement CNAME pour rediriger l’alias www vers le nom du site azure.

Pour ma part, j’ai créé l’entrée suivante :

image

Ce n’est par contre pas terminé car un Windows Azure Website ne permet l’utilisation de nom de domaine personnalisé uniquement si vous passez en mode “Reserved”. Rendez-vous sur le portail Azure, dans la configuration de votre site web et sélectionnez l’onglet “SCALE”. Dans la configuration, cochez “Reserved” pour Web Site Mode”. A présent, vous avez le droit d’utiliser un nom de domaine personnalisé. Attention que le fait de passer en mode “Reserved” augmentera le coût de votre hébergement. N’oubliez pas de sauvegarder votre changement via bouton “Save” en bas de page.

Step10

Maintenant que votre site web a le droit d’utiliser des noms de domaine personnalisé, il vous reste à terminer la configuration afin que le site web en question puisse répondre lorsque un autre nom de domaine est utilisé. Rendez-vous dans l’onglet “CONFIGURE” et indiquez le nom de domaine à supporter dans la catégorie “hostnames”. N’oubliez pas de sauvegarder votre changement via bouton “Save” en bas de page.

Step11

Etape 6 – Configuration du nom de domaine sous WordPress

Ultime étape dans la configuration de WordPress est de renseigner l’url à utiliser au sein du système afin que WordPress puisse répondre au nom de domaine personnalisé qui a été configuré sur Azure.

image

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, il est très facile de déployer un WordPress sur la plateforme Windows Azure, 2 minutes suffisent pour avoir votre blog fonctionnel. La configuration est par contre un peu plus longue et on regrettera peut être les complications avec l’utilisation d’un domaine personnalisé.